Ligne jeunes LGBT+ : 06 31 59 69 50

Un témoignage émouvant,
Fred Colby raconte son histoire, somme toute classique dans notre parcours homo, sans complexe ni langue de bois mais avec une vérité touchante.
Et oui le VIH peut arriver à tout le monde : surtout quand on commence sa vie sexuelle.
Malgré tous les jugements qui peuvent en découler : comme chaque être humain qui débute, il y a la fougue, le désir incontrôlable des premières fois qui peut résulter d’une infection non voulue bien évidemment.
Infection, que certains « bien-pensants » jugeront comme une punition : « après tout, il l’a bien cherché, ce qu’il fait n’est pas normal ».
Si, justement, c’est normal, ce n’est juste pas recevable dans votre cerveau trop étriqué !
C’est normal, tout comme une jeune fille peut tomber enceinte à 15 ans, la fougue, la passion, l’amour, la vie…

De cette épreuve, il a connu un parcours difficile…
Il y a tout d’abord la phase d’acceptation qui est un cheminement personnel mais ensuite il y a la confrontation aux éléments extérieurs : la sérophobie.
Fred en a souffert, mais il en est sorti plus fort : sa pulsion de vie a été plus forte ; c’est devenu un combattant avec sa fougue, sa passion et sa bienveillance.

Toutes ses actions sont une sorte de passation de pouvoir entre la génération Sida des années 80/90 à la nouvelle génération des années 2010/2020.
Son pouvoir à lui, c’est la sérofierté.
Son témoignage est une grosse pierre à l’édifice de ce combat.

Sincères félicitations à Fred Colby pour sa sincérité et le pouvoir bienveillant de ce témoignage.

Jérémy Coutarel

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.