Urgence 24h/24 : 06 31 59 69 50

Le Conseil d’Administration
Montpellier, le 1er mars 2021

Le jeudi 18 février dernier, le Conseil d’Administration a partagé les résultats du diagnostic indépendant réalisé sur la Fondation, conformément à son engagement. Prenant acte de ces conclusions, le Conseil d’Administration avait présenté les différentes décisions prises à la lumière du diagnostic.

Dans la continuité de ces décisions, le Conseil d’Administration a engagé les actions suivantes :

Sur la gouvernance
Le Conseil d’Administration a élu le 28 février M. Michel Suchod comme Président de transition. Celui-ci assurera la présidence de la Fondation jusqu’à l’élection d’un.e nouveau.elle Président.e. Énarque, ancien député du Bergerac, vice-président de la commission des lois à l’Assemblée Nationale et vice-président du Département de la Dordogne, M. Suchod est retraité du Conseil d’État. Il a présidé pendant 28 ans le Bureau d’Aide Sociale de son canton, qui a été le premier à mettre des appartements à disposition des femmes battues. Il a également été un des défenseurs de l’adoption du PACS.

Sur la mise en place des différents chantiers
Afin d’engager une reconstruction saine et à l’écoute des besoins de tous.t.es, des groupes de projets seront formés sur les différentes thématiques de transformations engagées par la Fondation. Tous.t.es les actuel.le.s et ancien.ne.s bénévoles seront les bienvenu.e.s au sein de ces groupes, et pourront ainsi participer à la reconstruction de la Fondation. La liste des chantiers sera communiquée la semaine prochaine.

Sur la professionnalisation
Un appel d’offres a été lancé par le Conseil d’Administration afin de sélectionner un cabinet de recrutement. Ce cabinet sera mandaté pour procéder au recrutement d’un.e directeur.rice des ressources humaines et d’un.e directeur.rice administratif.ve qui seront chargé.e.s de structurer, piloter et professionnaliser la stratégie RH et financière du Refuge.

Le Conseil d’Administration prend également acte de la démission du délégué régional des Pays de la Loire qui lui a été présentée. Le remplacement du poste laissé vacant sera engagé au plus vite par un.e bénévole conscient.e de la responsabilité éthique qui nous incombe.

Nous allons continuer à travailler pour l’avenir du Refuge, plus inclusif, plus professionnel, plus éthique, dont l’importance dans les yeux de toutes-tous à été prouvée, dans la sérénité nécessaire pour les jeunes et nos équipes.

Contact

  • Presse : lerefuge.presse@gmail.com

Communiqué

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.