Urgence 24h/24 : 06 31 59 69 50

Dans le cadre de la crise du COVID-19, nos dispositifs ont du faire face à un afflux important de demandes d’hébergement d’urgence. Ajouté à cela, une baisse dramatique des dons est survenue de concourt, fragilisant le dispositif d’écoute et d’hébergement du Refuge.

La Fondation Le Refuge a su faire face en mettant en place plusieurs actions cruciales comme la mise en place d’une cellule de crise permettant une assistance et une écoute quotidienne auprès des jeunes accompagnés et hébergés par la Fondation.

Un élan de solidarité

Cependant, un formidable réseau d’entraide et de solidarité a vu le jour, notamment avec l’avènement d’un partenariat essentiel entre la Fondation Le Refuge et Misterb&b, permettant à de jeunes homosexuel.les, lesbiennes, et trans, en situation de grande détresse, d’être logés rapidement au sein de biens vacants proposés en ligne sur la plateforme.

C’est grâce à ce partenariat que 5 jeunes ont pu être logés, comme Dimitri, qui a occupé l’appartement de Quentin, pendant une semaine. Regards croisés sur la situation.

« Sans cette action, je ne sais pas où je serai aujourd’hui. »

C’est par ces mots que Dimitri, 20 ans, exprime une certaine gratitude envers la mise en place d’un tel partenariat.

« J’ai connu Le Refuge suite à une rupture familiale, je suis ébloui par les conditions d’accueil de l’appartement dans lequel je suis hébergé grâce au partenariat avec Misterb&b, et en plus, étant designer styliste, j’ai même accès à une machine à coudre dans l’appartement… C’est le rêve ! »

La mise à l’abris de jeunes LGBT+ en période de COVID-19 est primordiale. En effet, l’épidémie inflige une double peine à ces jeunes, dans un premier temps l’épidémie elle-même, puis dans un second temps, le confinement avec un entourage qui se révèle toxique, voire violent.

Dimitri revient notamment sur l’accompagnement dans un reportage signé Allodocteurs.


La générosité est de mise

L’action menée ne repose que sur la solidarité de généreux propriétaires, volontaires afin de mettre à disposition leurs biens aux jeunes du Refuge.

« Quand Misterb&b m’a envoyé un mail pour me demander si je souhaitais participer à cette action de solidarité, j’ai tout de suite répondu oui. Pourquoi ne pas aider ceux dans le besoin quand le logement ne me sert à rien dans l’immédiat ? »

Quentin met par ailleurs en avant la participation à l’effort collectif. Là où certains sont au front, comme le personnel hospitalier, il juge normal d’apporter sa pierre à l’édifice. Cet élan de solidarité est pour lui essentiel.

Les deux protagonistes partagent cependant le même constat : « C’est un petit geste qui peut compter pour les autres sans nous impacter... Les jeunes ne doivent pas attendre, s’ils ont besoin d’aide, ils doivent contacter la ligne d’urgence du Refuge, et ne pas hésiter à partir la tête haute. »

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.