Tu es victime d'homophobie ou de transphobie ?
Ta famille ne te comprend pas, tu es rejeté ?
Tu ne sais pas vers qui te tourner ?

Tribune du Refuge : Violences faites aux femmes, ça suffit !
Oct 25

Tribune du Refuge : Violences faites aux femmes, ça suffit !

Le Refuge exprime toute sa solidarité aux femmes qui ont subi, qui subissent encore, cette incroyable violence fondée sur le sexe.

Le harcèlement sexuel, cette discrimination de genre, n’a pas de frontières. La discrimination commence par la négation de l’autre, de son sexe, de son choix de vie. Au Refuge, nous connaissons bien les conséquences de ces comportements discriminants : angoisse, stress, évitement, silence, et l’enfermement dans lequel on s’imagine protégé.e pour ne pas subir plus… Tant d’échappatoires que les discriminé.es mettent en place pour continuer d’évoluer au sein de leur famille, dans la rue, au travail. Partout.

Il n’y a pas de petite ou de grande discrimination dès lors qu’il y a un regard imposé, une relation forcée, un échange non désiré… Le sexisme est une violence qui commence au quotidien.

L’équipe du Refuge est si attachée à la liberté pour chacun.e d’être reconnu.e tel.le qu’elle ou il est, si attentive au respect de l’intégrité des hommes, femmes, trans ou intersexe, qu’elle ne peut que s’indigner des violences verbales qui surgissent suite aux déclarations des femmes osant clamer ce qu’elles ont vécu. Une fois de plus, devront-elles se réfugier dans le silence, dans la crainte d’être jugées, dans la honte d’avoir supporté sans oser réagir à temps ? Ça suffit !

Place à l’expression des victimes !

Les femmes qui ont peur, qui se taisent, celles qui osent s’exprimer et les autres, toutes les autres, ont le droit de dénoncer ce qu’elles ne veulent plus subir ! Une blague déplacée, un geste non consenti, un acte sexuel imposé : oui, ces violences sont tellement insupportables qu’il est très douloureux, pour certaines femmes, de les nommer. Comment ne pas être solidaire ? Comment ne pas soutenir nos sœurs, nos mères, nos amies, nos amours face aux comportements violents, graveleux ou simplement déplacés ?

Les femmes ont le droit de dire NON ! Elles sont victimes d’une société qui ne les considère pas et qui, au contraire, les incite à se taire. Au Refuge, nous les encourageons à s’exprimer plus encore, à ne céder sur rien ! Nous les incitons à se tourner vers leurs proches, vers les associations, les institutions qui vont les écouter, les accompagner dans leurs démarches forcément difficiles, forcément salutaires… Pour elles, pour leurs filles, pour nous toutes et tous : les conséquences, c’est maintenant.

C’est pourquoi les bénévoles, les salariés et les jeunes du Refuge souhaitent témoigner de leur solidarité active auprès de toutes les femmes battues, violentées, bafouées, moquées pour ce qu’elles représentent : un sexe féminin.

Marie-Claude FARCY, secrétaire générale de l’association nationale Le Refuge

Nicolas NOGUIER, président de l’association nationale Le Refuge

Frédéric GAL, directeur général de l'association nationale Le Refuge

logo


24h/24 et 7j/7
06 31 59 69 50