Urgence 24h/24 : 06 31 59 69 50

Rapport moral 2019 du Président,
Nicolas Noguier

2019 a été une année très chargée en émotions, la plus belle année depuis la création de notre fondation dans un contexte pourtant très difficile de montée alarmante des violences homophobes et transphobes. Partout en France nos équipes ont redoublé d’énergie pour rompre l’isolement de milliers de jeunes, leur apporter une écoute rassurante, les accompagner et tout simplement les protéger. Je salue l’implication sans faille des bénévoles, salariés, stagiaires, volontaires du service civique et des jeunes qui sont actrices et acteurs de leur propre accompagnement.

Notre fondation compte 16 074 donateurs fédérés à ses côtés, 20 % de plus qu’en 2018. Ils apportent tous leur pierre à l’édifice. Selon leurs disponibilités et selon leurs moyens, ils répandent les valeurs du Refuge. Dans une société de plus en plus tourmentée, nous avons plus que jamais besoin d’eux.

2019 est l’année d’ouverture de notre 20eme dispositif. Il se situe à Alfortville. Il porte la capacité de notre dispositif national d’hébergement à 180 places.

C’est aussi l’année de l’ouverture de notre dispositif expérimental pour les jeunes réfugiés LGBT+ qui ont été contraints de fuir leur pays d’origine en raison de persécutions liées à leur homosexualité ou à leur identité de genre. Ce dispositif unique en France et d’une capacité de 30 places se situe à Angers. Comment imaginer que des jeunes puissent être exclus, battus, torturés et emprisonnés en 2019 pour le seul motif d’aimer ou d’être eux-mêmes ?

Notre fondation est devenue un acteur de référence pour l’hébergement et l’accompagnement de ces jeunes demandeurs d’asile et réfugiés.

Cette année aura aussi été l’année de la signature du bail de « La Maison du Refuge », Lieu d’accueil et de vie (LVA) pour jeunes mineurs LGBT+ agréé par Conseil Départemental du Gard.

Cet agrément nous permet d’accueillir des jeunes de 14 à 18 ans de toute la France.

C’est un projet indispensable quand on sait combien les jeunes adolescents mineurs sont de plus en plus nombreux à contacter le dispositif d’écoute du Refuge.

C’est aussi une année marquante pour le Refuge en Ile-de-France : grâce aux bénéfices de l’incontournable gala du Refuge et du soutien de la Région Ile-de-France, notre fondation a pu réaliser l’acquisition de studios tremplins ainsi que du nouveau local d’accueil de jour.

Je souhaite saluer tous les délégués et leurs adjoints qui, partout en France, s’investissent jours et nuits, préoccupés à chaque instant par la situation des jeunes et partageant même des échanges nocturnes avec d’autres délégués.

Au Refuge, il n’y a pas répit. Aucune journée ne se ressemble mais nous sommes tous portés par le sourire des jeunes et, à l’image des membres d’une même famille, nous sommes heureux lorsqu’ils sont heureux et nous sommes tristes lorsqu’ils le sont.

Je remercie notre Directeur Général, Frédéric Gal, et toutes ses équipes qui œuvrent sans relâche pour redonner le sourire aux jeunes : 455 bénévoles et 21 salariés courageux et motivés à l’écoute des joies et des peines de tous ces jeunes à qui nous proposons un accompagnement personnalisé.

Notre plus beau des cadeaux est de voir le sourire des jeunes, leur sourire quand ils prennent leur envol, leur sourire quand leur situation se régularise ou leur sourire lorsqu’ils sont simplement heureux de retrouver les autres jeunes dans les locaux d’accueil de jour que notre fondation gère ou leur sourire lorsqu’ils nous racontent que jamais personne n’a pris soin d’eux comme les membres de nos équipes peuvent le faire.

Toutes ces formes de reconnaissance ne sont que la juste récompense du travail de tous les membres de cette belle aventure humaine.

L’association a réalisé 40 112 nuitées d’hébergement en 2019, soit une nouvelle augmentation de près de 12% et une seizième augmentation annuelle consécutive depuis la création du Refuge. Au total, 8 503 jeunes de 12 à 25 ans ont été accompagnés par l’association depuis sa création, 2 032 ont été hébergés.

100 de ces jeunes ont été réunis à Disneyland à l’occasion d’un week-end magique en juillet : un moment bouleversant, le plus beau de l’histoire du Refuge.

6 881 appels ont été reçus sur la ligne d’écoute du Refuge dont 131 appels de mineurs, soit une augmentation de 16% par rapport à 2018.

Pourtant, on se surprend à rêver que nous n’ayons plus besoin de Refuge en 2019.

Ces chiffres nous rappellent pourtant combien il est primordial de ne jamais baisser les bras et de poursuivre notre travail de sensibilisation : 5 569 élèves ont, ainsi, été sensibilisés en 2019 dans toute la France. Pascal Petit mettra en lumière ce travail immense en 2020 en réalisant l’un de ses films qui, tous les ans, fait grandir Le Refuge.

2020 est déjà une année unique dans l’histoire du Refuge avec la promulgation de la création de la Fondation Le Refuge par décret du Premier Ministre daté du 12 mars 2020 et publié au JO du 14 mars 2020.

La transformation de notre association en fondation reconnue d’utilité publique est accompagnée d’une nouvelle identité visuelle : nouveau départ et nouvelle étape de vie pour notre structure qui n’a jamais cessé d’innover depuis sa création.

La Fondation est gage de stabilité financière pour notre structure : une stabilité nécessaire pour des équipes qui agissent au quotidien pour protéger les jeunes LGBT, leur assurer un avenir meilleur et faire de leur monde un monde meilleur. Dans ce contexte, nous avons entamé la procédure de labélisation du Don en Confiance, gage de transparence et de bonne gouvernance.

6 mots suffisent à résumer une année si riche et si intense : consolidation, transformation, innovation, accomplissement et consécration et un seul mot résume notre fondation, celui de famille.